confinement jour 8

84537359_2798627643548837_4000200151422468096_n

Aujourd’hui, jour de courses.

Les rues sont parsemées de crottes de chien qui se décomposent moins vite que prévu, étant donné que l’on peux promener son animal de compagnie proche de son domicile. J’ai croisé un chat boudeur, qui s’étonne de la rationalisation de nourriture par ces temps de déserte des personnes dans la rue. En effet, les rues sont désertes, quelques audacieux cependant, qui cochent la case « se dégourdir les jambes » sur le laisser passer. 

Au supermarché, la caissière me sourie, à ces mots que j’ai prononcés : « bon courage, j’admire ce que vous faites ». J’ai trouvé des pâtes, des De Cecco, qui plus est, ce qui annonce des bons repas en perspective. J’ai trouvé des conserves intéressantes pour concocter des plats innovants. 

Il est 20h ce soir, et les gens dans les bâtiments en face du mien applaudissent les soignant. A contrario, au journal télévisé, on annonce la première mort d’un médecin. Ces événements sont contradictoires et me font réfléchir. Doit on céder à la panique et à la peur liées à la mort ou doit on rejoindre un mouvement d’espoir lié à un engouement de masse ? Ce soir et pour longtemps, je rejoint le côté de l’espoir. Français, Française, Italiens, Italiennes, et autres habitants de pays touchés, nous ressortirons plus forts de cette épreuve. Profitons en pour nous interroger sur l’individualisme dont font preuve beaucoup de nos concitoyens. Interrogeons nous sur nos habitudes, notre confort, nos relations, notre travail, notre « moi » profond. 

On parle de crise sanitaire, qu’en est il de la crise sociale que cela génère ? Redevenons des êtres dignes de veiller les uns sur les autres, qui sont capables d’entraide, de compassion, de distinction, et d’humanité.

Soyons Français pour les autres Français.

Mes chers compatriotes, bonsoir.

Laisser un commentaire

Damemarianne |
Peregrinationsancestrales |
Entremesdents |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Chroniquesduloqsansleloq
| Laclaquettepetitsmoyens
| ST MAURICE AUX RICHES HOMMES